Le bureau d’études – épisode 2 de 3

Nicolas et Tony nous expliquent le fonctionnement du bureau d’études

Découvrez, ci-dessous, la version texte de la vidéo :

Nicolas : Nous allons parler des quatre critères essentiels du choix d’un escalier.

Pour nos clients, il va de soi que la partie technique de fabrication, ce n’est pas trop son truc. Cela, c’est notre problème à nous. Il reste malgré tout trois choses importantes : la partie esthétique, la partie technique (confort de l’escalier) et le budget.

Tony, parle-nous de la partie confort de l’escalier, ce que l’on met en œuvre, comment cela se passe avec le logiciel pour optimiser au mieux le confort.

Tony : Le confort en soi est une notion qui est un peu vague. En fonction de chaque personne, l’idée du confort sera différente. Par exemple, quelqu’un d’assez jeune va descendre son escalier à grandes foulées, ce qui fait qu’il aura besoin d’une profondeur de marche très importante alors que les hauteurs de marche vont moins le déranger.

A l’inverse, une personne qui est assez âgée, quand elle va descendre son escalier, elle va le descendre doucement et, donc, elle aura besoin d’une petite hauteur de marche mais les profondeurs seront moins importantes. Pour vous donner un exemple, cet escalier-là, on voit que c’est un escalier très confortable puisqu’il a des profondeurs de marche qui avoisinent les 24 cm et des hauteurs de marche qui sont de 18 cm.

Après, le logiciel nous permet aussi par exemple de voir dans une pièce le développé qu’il aura dans cette pièce.

Nicolas : Le logiciel nous calcule tous les accessoires. Le client qui a voulu du verre  maintenu avec des pinces ou des câbles ou des tubes inox ou de la ferronnerie, le logiciel va nous calculer le cubage de bois utilisé, ce qui va nous donner beaucoup d’informations pour après calculer le chiffrage de l’escalier. On arrive là sur le stade budget. On est conscient que le client par moment ne sait pas ce que coûte l’escalier. Va-t-il consacrer 1000 euros pour mettre un escalier dans sa maison ou 10.000 euros ? La fourchette est tellement grande que nous sommes là pour l’aiguiller dans ses choix. Ca va être cela qui va orienter le choix esthétique.

L’orientation esthétique, il y a le show-room, les gens peuvent venir visiter la salle d’exposition. On a aussi la porte grande ouverte pour faire visiter l’atelier, on a le site internet qui nous permet d’avoir une visibilité pour les gens qui sont assez loin, pour voir une multitude de réalisation de notre atelier. Ce qu’il faut montrer, c’est que l’on a la possibilité grâce au logiciel de voir en 3 dimensions la conception de l’escalier. On a un rendu quand même assez poussé. On peut même mettre une couleur de bois un peu plus foncée pour rendre l’escalier plus réel dans la pièce du client.

2017-03-24T12:44:56+00:00

Leave A Comment